Soyons clairs. La formation mensuelle et les frais de service ne sont pas une mauvaise chose tant qu’ils ne sont pas utilisés pour alimenter le plan de compensation d’une entreprise. Dans tous les autres scénarios, il s’agit uniquement d’essayer de soutenir un modèle économique défaillant non-profitable. Pour la plupart des vendeurs directs au sein de la société ce n’est pas un problème. Cependant, quand un régulateur prendra note de cela, cela ne fera que renforcer une action majeure contre la société qui ne se résorbera certainement pas bien.

Si vous vous demandez ce qu’est le « renforcement du plan de compensation », laissez-nous clarifier cela. Imaginez un scénario dans lequel la société facture des frais mensuels, par exemple 39 dollars par mois, ou des frais uniques de formation, soit 499 dollars, à chaque membre pour que ce dernier soit considéré comme actif et éligible à toucher les commissions. Le membre bénéficierait d’un soutien administratif, de prix de distributeur, ainsi que d’une formation. Tout va bien jusqu’à maintenant. Cependant, au moment où ces frais sont injectés dans le pot de commissions par la société, nous avons un problème. Si les distributeurs commencent à percevoir une partie de ces frais sur chaque membre inscrit personnellement dans leur groupe, cela ne fait qu’alimenter le plan de compensation et ce n’est pas bon signe.

Le problème majeur ici est le fait que les frais mensuels dans le cadre d’un plan de compensation ne peuvent être obtenus qu’avec le recrutement continu de nouveaux membres, ce qui s’apparente à l’un des systèmes pyramidaux classiques et les régulateurs de l’industrie du marketing de réseau se méfient trop de ces sociétés. À juste titre, car de telles transactions ne peuvent être considérées que comme un transfert d’argent des nouveaux membres aux anciens. Burnlounge en est l’un des exemples classiques. La FTC a fermé pour exactement la même raison : la structure de leurs commissions était alimentée par les frais de recrutement des nouveaux membres. Malheureusement, aucun produit ni service n’était offert.

L’ancien proverbe MLM “les entreprises ne devraient jamais payer de commission sur les aides à la vente” reste fidèle à ce jour. Les “frais de service” ou “frais d’adhésion”, quand il n’existe pas de véritable marché pour les frais en dehors de la base de membres, vont tout à fait dans ce sens.

TheMLMReport.com croit fermement que les tentatives de plus en plus nombreuses d’étouffer le débat, d’étouffer les nouvelles et de supprimer des informations de tout domaine public doivent être contrecarrées à tout moment, et que tous les médias indépendants, libres de toute influence du gouvernement ou des entreprises, sont l’un des meilleurs. sinon le seul moyen de maintenir en vie les discussions réelles. En tant que partie de cela, nous nous félicitons des contributions de tous, sur des sujets allant d'un intérêt général dans le domaine du marketing de réseau aux grands chapitres de ce qui se passe réellement dans votre société de marketing de réseau, n'hésitez pas à soumettre votre article avec nous. Nous promettons de les publier aussi longtemps qu'ils respectent nos directives de publication, aussi controversées soient-elles.