Konstantin Ignatov, leader de OneCoin, une énorme escroquerie crypto d’une valeur de 3,7 milliards de dollars, a été capturé par des agents du FBI à l’aéroport international de Los Angeles (LAX) pour fraude (OneCoin), dont il était l’un des auteurs et acteurs principaux et qui a été officiellement déclarée comme telle.

OneCoin, la société basée en Bulgarie, a été fondée sur un business modèle complétement frauduleux et ses dirigeants sont désormais mondialement reconnus comme des fraudeurs et des bandits du grand chemin. Le chef du gang, Konstantin Ignatov, a été attrapé le 6 mars par des agents du FBI à l’aéroport international de Los Angeles (LAX). On pense qu’il fait partie d’un petit cercle de vrais responsables de la planification et de l’exécution de l’arnaque à 3,7 milliards de dollars. Ruja Ignatova, sa sœur, devra confronter les accusations de fraude fiscale et d’extorsion de valeurs mobilières. Pour le moment, elle est en liberté.

OneCoin est poursuivi dans de nombreux pays, Vietnam, Inde et Chine compris, où des accusations ont été portées contre divers distributeurs. Plusieurs banques ont alerté leurs clients au sujet de cette société et ont fortement recommandé de ne pas la rejoindre.

Qu’est-ce que OneCoin ?

L’une des plus grandes escroqueries dans l’histoire du marketing de réseau. C’est un schéma Ponzi, créé en 2014, et portant tous les signes d’un stratagème frauduleux ; il a prétendu être incroyablement lucratif et changer la façon dont son produit – la formation – a été mis à disposition de ses membres.

Fondamentalement, les investisseurs ou les gros financiers achetaient des kits de formation pour un montant allant jusqu’à 118 000 € (132 000 $) chacun. Dans ces kits, il y avait des tokens qui pourraient être utilisés pour faire le minage des « OneCoin » qui pourraient ensuite être échangés contre de la monnaie fiat. Néanmoins, c’était tout sauf les produits non fongibles et les comptes des clients avaient des limites de retrait drastiques, ce qui signifiait que leurs pièces étaient fondamentalement futiles.

En 2017 et 2018, des experts du monde entier, notamment du Belize, du Samoa, de l’Inde, de la Chine et de divers pays de l’Union européenne, ont fait des tentatives d’attraper les promoteurs de OneCoin. En Inde, les spécialistes ont saisi environ 8 millions de dollars répartis sur plusieurs ledgers, et se sont rendus secrètement à un événement de recrutement de OneCoin au cours duquel les 18 personnes ont été arrêtées.

Schéma Ponzi

OneCoin a suivi les sentiers battus : inciter les spécialistes financiers à se séparer d’énormes sommes d’argent pour une réalité qui leur semblait indéniable, copier les kits de formations, et également travailler avec les distributeurs, qui recevaient les commissions s’ils arrivaient à persuader les nouveaux membres d’acquérir des OneCoin.

Malgré la présentation de OneCoin comme une alternative à la monnaie digitale, la société n’avait pas de blockchain, mais seulement une base de données SQL.

Outre cela, le coût de OneCoin était supérieur à sa valeur réelle. À un moment donné, la pièce était vendue à 30 euros alors qu’en réalité, elle valait environ 0,5 euro. Cela aurait été plus poussé encore lorsqu’en 2015 la société a commencé à émettre des OneCoins contrefaits et absolument inutiles.

Un rapport de Verge indique comment Ignatov a réagi au moment où les membres de OneCoin ont posé la question sur quand ils pouvaient échanger leurs coins en argent fiat :

“Si vous êtes ici pour retirer de l’argent, sortez de cette salle immédiatement, car vous ne comprenez pas la vraie valeur de ce projet.”

20 Ans De Prison

Ainsi, cette crypto escroquerie a été découverte et sera actuellement classée dans la même catégorie que Bitconnect, ACChain et bien d’autres schémas criminels. Révéler ces cas authentiques est absolument nécessaire pour désintoxiquer l’industrie de la monnaie digitale et ce dans le but que l’adaptation mondiale de la monnaie digitale par le grand public puisse prendre de l’ampleur.

En raison de ses actes, Ignatov risque jusqu’à 20 ans de prison, ce qui équivaut à la peine purgée actuellement par un Anglais dénommé Mark Scott, qui a initié le projet OneCoin. Cela n’est rien comparant à sa sœur Ruja Ignatov, si elle est arrêtée. Aux États-Unis, elle fait face à cinq chefs d’accusation distincts, ce qui, dans l’absolu, pourrait entraîner une peine jusqu’à 85 ans dans un établissement correctionnel.

[wbcr_text_snippet id=”639″ title=”Common signature for all FR posts”]