Que pensez-vous des pilotes sans licence ou des chauffeurs sans permis ? Nous parlons du cas où nous permettons à chaque conducteur de déterminer sa règle de conduite. Il y a des moments où les lignes directrices du gouvernement sont indispensables, et le non-respect de ces lignes directrices peut vous être fatal.

L’État définis que « les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Ils sont tout simplement des suppléments ». Ils sont des suppléments réguliers qui sont bénéfiques pour vous. N’est-ce pas ? Eh bien, une touche de clarification est indispensable.

Plus n’est pas mieux

En premier lieu, toute personne prenant un complément nutritionnel le fait pour améliorer son bien-être. Sauf si cette amélioration est de nature surnaturel, le complément doit contenir une substance qui a un impact positif sur le corps. En règle générale, ce sont des composants synthétiques. Lorsque vous prenez des substances synthétiques pour améliorer votre santé, il s’agit des produits pharmaceutiques. Le fait que ceux-ci ne sont pas réglementés, ne proviennent pas de Pfizer ou Merck, et sont extraits des plantes, ne garantit pas leur sécurité ou leur viabilité. On peut considérer que lorsqu’il est pris à des doses plus élevées, l’impact sur le corps peut être plus violent.

Prenez le thé vert par exemple. Le thé vert contient des synthétiques (polyphénols) qui favorisent la dégradation de la graisse dans le système digestif. Ceci diminue l’assimilation de la graisse, et par conséquence, les calories ingérées. En principe, le blocage de l’ingestion de graisses peut aider à réduire le poids. Les personnes qui boivent une tasse du thé vert par jour n’auront aucun problème.

Quelques compléments nutritionnels à base de thé vert sont disponibles. En partant du principe « plus égal mieux », quel est le risque si chaque pilule contient l’équivalent de 10 tasses de thé vert ? On a aujourd’hui plus de 40 cas répertoriés des problèmes hépatiques chez les personnes qui ont pris des suppléments à base de thé vert. En fait, 20% des lésions hépatiques sont dues à des compléments nutritionnels.

Quoi qu’il en soit, les chercheurs pensent que prendre une pilule équivalente à 10 tasses de thé vert augmente le taux sanguin suffisamment pour détruire le foie chez certaines personnes. À bien considérer tous les risques avant de prendre un complément nutritionnel.

C’est confu

La loi permet aux fabricants de suppléments diététiques de faire des déclarations incroyables et trompeuses sans preuve de viabilité. Les lignes directrices s’adaptent à des tas de cas. Les lois relatives à la fausse déclaration s’appliquent toujours. Par exemple, en déclarant que son produit « booste le bien-être du… (coeur, cerveau, muscle, os, estomac etc.)», l’entreprise de parle d’un bienfaits sans faire référence aux cas concrets.

Voici comment cela fonctionne. Dans le cas où une substance est fondamentale pour le fonctionnement normal du corps, on peut dire que cette substance renforce la vitalité de l’organe ou du système. Prenez le zinc par exemple. Le manque important du zinc ternira votre peau, diminuera votre goût diminuera, et affaiblira vos forces en général. On peut donc dire que la présence du zinc dans le produit renforcera donc la peau, le bien-être général et le goût.

Cela même s’il n’existe aucune preuve du fait que le zinc supplémentaire renforce la résistance du corps. Les spécialistes du vin ne sentaient plus leur Cabernet en prenant du zinc. La santé de la peau ne s’est pas améliorée avec des portions de zinc supra-physiologiques. À vrai dire, à la lumière du fait que la supplémentation en zinc entrave la rétention de cuivre et le cuivre est également la base du bien-être cutanée, l’augmentation du zinc peut affecter l’impact des autres substances toutes aussi vitales pour nous. Veuillez ne pas interpréter cela comme consigne d’augmenter les doses du zinc et du cuivre.

Normal ne signifie pas sécurité

Parce que quelque chose de commun n’est pas toujours sûr. L’acide botulique peut être mortelle. Dans le cas où vous prenez une pilule, un mélange, un remède, ou un élixir, vous devriez penser à vous assurer les composants sont sûrs.

Un remède charlatan peut être présenté sans résultat. Actuellement, la principale référence est la Federal Trade Commission (FTC) et les avocats d’État, et pas la Food and Drug Administration (FDA). La FDA dirige des médicaments, mais il ne peut influencer des fabricants des suppléments que par le biais de règles sur l’ordre des composants.

En raison de fausses déclarations, la Federal Trade Commission est l’organisation qui devrait suivre les sociétés fabricants. Les établissements non administratifs ou les avocats peuvent intenter des poursuites pour fausses déclarations.

Tandis que l’État se contracte, pensons à la façon dont nous pouvons nous protéger de l’industrie de 40-50 milliards de dollars des compléments nutritionnels, en particulier quand ils offrent les enveloppes à six chiffres aux législateurs. Des lignes directrices fermes sont aujourd’hui indispensables pour tout complément alimentaire.

TheMLMReport.com croit fermement que les tentatives de plus en plus nombreuses d’étouffer le débat, d’étouffer les nouvelles et de supprimer des informations de tout domaine public doivent être contrecarrées à tout moment, et que tous les médias indépendants, libres de toute influence du gouvernement ou des entreprises, sont l’un des meilleurs. sinon le seul moyen de maintenir en vie les discussions réelles. En tant que partie de cela, nous nous félicitons des contributions de tous, sur des sujets allant d'un intérêt général dans le domaine du marketing de réseau aux grands chapitres de ce qui se passe réellement dans votre société de marketing de réseau, n'hésitez pas à soumettre votre article avec nous. Nous promettons de les publier aussi longtemps qu'ils respectent nos directives de publication, aussi controversées soient-elles.